Apprendre à se maquiller

Retour à l’inspirante Julie, Coach en self-image fondateur de JBM Consulting qui propose des stages «  self-image workshop & makeover » sur Aix-en-Provence et je vous invite à lire mon article sur le sujet. Pour vous dire tout ce que c’était lors de ce premier atelier que j’ai tellement apprécié que les filles présentes ont demandé une date pour un atelier d’auto-maquillage, tant d’entre nous se sont rencontrés ce soir-là, l’ambiance était toujours aussi chaleureuse que la première fois.

L’ atelier consiste à apprendre comment se faire, les bons gestes, les bonnes couleurs. J’avais déjà fait beaucoup de tri dans mon maquillage en plus de mon placard sur les couleurs à porter avec mon teint, quelque chose que j’ai appris lors du premier stage : la colorimétrie. Après avoir expliqué les différentes étapes que nous passons bien entendu à la pratique . Sans la pratique, vous ne pouvez pas apprendre, quel bon souvenir, pour tester, regarder vous-même, vous aider, grogner parce que vous ne pouvez pas le faire à la première fois. En bref, un excellent atelier entre poussins motivés pour apprendre à se maquiller mieux, passer moins de temps au galop le matin pour savoir quoi, comment et dans quel ordre mettre votre fond de teint, poudre et mascara.

A lire aussi : Comment bien nettoyer son visage ?

Quelques étapes à retenir :

  1. Nettoyage de la peau  : J’utilise personnellement au maximum une brume organique ou de l’eau micellaire naturelle, la biphase beaucoup trop chimique de certaines marques me fait peur plutôt de nettoyer mon visage malgré l’utilisation de maquillage pas toujours très propre non plus.
  2. Hydratation de la peau  : essentielle pour votre peau, mais encore une fois ce n’est pas un secret. Là encore, j’utilise une crème bio, de la marque La Fare 1789, de temps en temps je me fais un masque avec de l’huile de noix de coco, ou du miel, une petite recette que mon esthéticienne m’a donné. La crème sera une base de maquillage parfaite, et Julie nous conseille d’enlever l’excès avant de passer aux prochaines étapes.
  3. Corrigé  : Êtes-vous des cernes ou des boutons ? Pour ma part, j’ai de la chance d’avoir très quelques boutons et cernes. En tout cas, n’oubliez pas d’utiliser un anti cercles de la même couleur que votre peau, et je ne vous connais pas mais je trouve difficile à trouver. Et en ce qui concerne les cernes, j’ai appris qu’il est nécessaire de corriger seulement le sillon sombre et non tout le dessous de l’œil, le résultat est beaucoup plus naturel et réussi. D’autres conseils pour les boutons sont donnés pendant l’atelier que je vous laisse découvrir avec elle.
  4. Fondation  : C’est tout, nous y sommes ! Ensuite, nous l’appliquons avec le doigt, la brosse ou l’éponge ? Chacun sa technique et selon Julie cela dépend de la texture de votre fondation. Cependant, informations essentielles que je vous donne, vous devez choisir son fond de teint ¼ en dessous de celui de votre teint. Bien sûr, je vais finir ma fondation actuelle, mais le prochain coup vous devez prendre un ton en dessous, mais j’étais déjà pas loin.
  5. Poudre & Blush  : appliquer de la poudre et du fard à joues est un art que je vous laisse découvrir avec Julie dans l’atelier. Pour ma part, je n’avais pas la bonne « position » pour appliquer mon blush puisque je mets ma bouche « dans le cul » comme on dit, et en réalité, vous devez sourire et le blush s’applique à une zone particulière et pas à toute la joue, n’est-ce pas 😉

Au cours de l’atelier d’auto-maquillage , nous apprenons aussi à mettre du crayon, du blush à la paupière, du mascara et du rouge à lèvres, et ici encore de belles découvertes pour mettre en valeur mon visage  ! Je suis ravi d’avoir participé à ce cours pour apprendre à appliquer le maquillage. Je pense que vous voulez aussi connaître l’atelier post-maquillage, de quoi nous souvenons-nous ? que faisons -nous quotidiennement ?

Lire également : Comment choisir ses boucles d'oreilles ?

La vérité est que j’ai opté pour un maquillage permanent pour mes sourcils, et l’eye-liner et la demi-ligne sous l’œil, qui régule une grande partie du maquillage chaque matin, donc je me concentre principalement sur le teint et c’est pourquoi je voulais vous en parler. L’hydratation est essentielle pour moi et je remercie ma mère pour m’avoir mis sur la crème matin et soir depuis que j’étais une petite fille, ce qui me permet certainement aujourd’hui d’avoir plus belle peau.

En bref, le matin, je fais juste mon teint, et j’avoue que je me sens plus à l’aise avec toutes ces poudres, correcteurs et autres produits qui peuvent être trouvés sur le marché. Pour une journée tranquille au bureau, c’est à dire à la maison, il arrive que je travaille ma peau avec une bonne crème pour la base et seulement un peu de fond de teint pour soulager ma rougeur sur les joues. Pour sortir pendant la journée, je fais un teint frais avec hydratation fond de teint poudre et fard à joues et quand je sors le soir j’accentue le maquillage en travaillant les cernes maintenant que je sais bien le faire et en insistant un peu plus sur le fond de teint. De plus, je sais maintenant comment mettre correctement l’ombre à paupières, ça semble idiot, bien sûr j’avais regardé des tutoriels mais le faire avec un pro pendant un atelier change les choses et donc j’ai pu essayer plusieurs fois d’appliquer mon ombre à paupières et je me sens beaucoup plus confortable seul à la maison.

Tu sais tout ! Dernière info si vous souhaitez participer au prochain atelier d’auto-maquillage, voici toutes les infos :

Courriel :JBM Consulting 73 Chemin de Saint-Martin 13090 AIX-EN-PROVENCE Portable : 33 (0) 6 07 13 97 84 jraynaud@jbm-consulting.com

Merci à la douce photographe Delphine Bes Ragobert @la_plume_de_chloe pour les belles photos pendant l’atelier qui me permet de vous faire découvrir en image.

********** ** ** ************** ****8

ARTICLES LIÉS