La nécessité d’acheter des accessoires anti ondes

Se protéger de son smartphone deviant une réalité. Le smartphone peut émettre des ondes néfastes d’où la nécessité de se protéger en tout temps afin d’éviter les répercussions sur le corps.

Pour diminuer l’émanation des champs électromagnétiques provenant de son téléphone, plusieurs options sont envisagées : Le patch anti ondes à coller au dos du téléphone portable, les oreillettes anti rayonnement électromagnétique ou encore les coques de protection. Mais quels sont leurs promesses vis-à-vis de l’exposition aux ondes ? Comment se protéger efficacement des pollutions électromagnétiques ?

A voir aussi : Bien préparer sa virée entre amies pour éviter les mauvaises surprises

Qu’appelle-t-on radiofréquences ?

Est-il réellement nécessaire de se protéger des rayonnements électromagnétiques provenant des téléphones mobiles ? Pour cela il faut s’intéresser à la nature des ondes : Les radiofréquences. Appartenant à la famille des ondes électromagnétiques, ces ondes émises sont de basse fréquence, contrairement aux rayons UV, qui sont des ondes nocives par excellence.

Dans tous les cas, si les limites d’expositions aux ondes émises par les téléphones portables ne sont pas respectées, il y a risque d’échauffement. 

A lire également : Cérémonie de mariage et port du masque : 5 idées pour rester élégante en toute sécurité

Le patch fazup avis : Une protection contre les émissions électromagnétiques

Afin de lutter contre le champ électromagnétique émanant des antennes des téléphones portables, on peut utiliser un patch. Empêchant la transmission du champ magnétique du téléphone mobile vers le corps humain, il est à coller au dos de l’appareil.

Très simple à utiliser, plusieurs fabricants promettent ainsi des baisses significatives allant de 60 à 75% tout de même, si l’on compare au débit d’absorption spécifique.

Toutefois selon les études, ce chiffre est basé sur le pire scénario, dans un contexte de téléphonie mobile où l’appareil émet fortement une one électromagnétique quand il ne capte pas le signal d’une antenne-relais par exemple.

Voir ce blog pour avoir un faz up avis !

Le DAS : Un seuil de sécurité pour réduire son exposition

Pour quantifier l’exposition à la pollution électromagnétique on utilise le DAS ou Débit d’absorption spécifique. Ce DAS est établit à 2 Watts par kilogramme, ce qui permet de nous protéger des tumeurs, des effets cancérogènes et autres effets biologiques des ondes radioélectriques.

Dans tous les cas, l’Agence nationale des fréquences admet qu’il n’y a pas d’effet néfaste sur la santé tant que l’exposition aux ondes est minime. 

Des allégations fondées

Pour les personnes atteintes d’hypersensibilité électromagnétique, se protéger des ondes est nécessaires. Mais utiliser des dispositifs anti ondes par précaution est-elle une bonne idée ? Presque toutes les marques ne sont pas aptes à prouver l’efficacité de leurs produits. 

Il faut donc bien se renseigner avant de faire ses achats car certains dispositifs au lieu de réduire les ondes, risquent de vous exposer encore un peu plus. 

Se protéger : Comment faire ?

Micro-ondes, compteurs, appareils électriques, ondes wifi, les ondes sont partout. Pour s’en protéger, il faut :

  • Eteindre ses appareils la nuit ;
  • Utiliser le kit mains libre souvent ;
  • Ne pas réceptionner d’appels dans les zones où le wifi est mauvais…

Dans tous les cas, il faut éloigner le smartphone de sa tête.

1

ARTICLES LIÉS